Le ministère du commerce à travers Aguipex a lancé mercredi 12 avril 2017 la campagne nationale de commercialisation de la noix de cajou.

C’est la ville de Boké qui a servi de cadre au lancement de cette campagne nationale.

La cérémonie a été présidée par le ministre du commerce en présence des autorités préfectorales et régionales.

Plusieurs dizaines d’acteurs venus de toutes les zones de production du pays étaient mobilisés, pour prendre part à cette journée de concertation.

Une occasion pour eux, d’exposer leurs préoccupations auprès des départements ministériels concernés.

« Nous avons un manque d’eau pendant la saison sèche, nous avons plus de 20 à 30 milles tonnes dans Sansallé.

Pendant la saison des pluies, il n’y a pas de pont, c’est pourquoi tout le monde traverse vers la Guinée-Bissau. Nous avons des animaux qui détruisent aussi nos plantations.

Vers la frontière Bissau-guinéenne, il y a des bandits qui nous attaquent, il n’y a pas de moyens de communication à cela s’ajoute le manque de route.

Ça fait 7 ans que je mène des démarches pour nous aider.

C’est la première fois que j’ai pu rencontrer un ministre du commerce pour lui parler de toutes nos difficultés pour qu’il transmet au gouvernement afin de nous aider » explique Alpha Santana Koulibaly, président préfectoral des planteurs de cajou de Boké.

Face à ces préoccupations, le chef de département du commerce à rassurer les acteurs de tout mettre en œuvre pour l’amélioration de leurs conditions de travail. « Le ministère du commerce et d’autres département comme l’agriculture, l’industrie, le transport et des travaux publiques, nous allons partager ces différentes résolutions, les analyser et les mettre dans nos plans d’actions pour venir au bout des préoccupations qu’ils ont ressortis » promet Marc Yombouno.

Déjà l’année dernière, ces acteurs ont bénéficiais à travers le programme d’appui aux filières agricoles d’exportation un soutien du président de la République. Avec cet appui, 204 mille hectares de plantations ont été créées.

Cette année, le prix planché d’un kilogramme de cajou a été fixé à 7000 fg contrairement à l’année dernière où s’était à 5000 fg.

Selon Aguipex au cours de la campagne 2015-2016 la Guinée a exporté 57 milles tonnes de noix brutes de cajou. Pour cette nouvelle campagne, les acteurs promettent de produire de bons résultats.