Le Centre du Commerce International (CCI) en collaboration avec l’Agence Guinéenne de la Promotion des Exportation (AGUIPEX) a organisé ce mercredi 17 juillet 2019, un atelier de validation de l’Etude sur la compétitivité  de la filière Cacao en Guinée. Cette rencontre s’inscrit dans le Programme du Fonds d’Affectation Spécial des Pays-Bas (NTF IV).

Dans son allocution, le représentant de la Confédération Interprofessionnelle de la Filière Café Cacao de Guinée (CONFICG), Alexis Tounkara  a tout d’abord rappelé  aux participants la genèse de ce projet: «L’évènement qui nous réunit ici  est le résultat d’une démarche pédagogique qui a fait ses premiers pas dans une série de contacts  réalisé avec méthode et professionnalisme par les experts de l’ITC qui par leurs leadership, ont partagé avec l’essentiel des acteurs intervenants dans la future filière cacao », a-t-il rappelé.

Prenant la parole, la Directrice Générale de  l’AGUIPEX, Sona Konaté a fait savoir que : «  La filière cacao en Guinée constitue un précieux outil du développement économique et social. Avec une production mondiale de 5,2 millions de tonnes par an, la production guinéenne ne fait que 10.000T soit environ 0,2%» dont 8700T exportées. Ces niveaux de production et le départ du marché sont de loin en deçà des énormes potentialités dont dispose notre pays. Or la filière cacao pourrait être une grande pourvoyeuse de devises et contribuer largement au  PIB ainsi qu’à la lutte contre le chômage et la pauvreté», précise Madame Konaté.

Présidant cette rencontre, la représentante du Ministre du Commerce Mikala Aminata Kourouma  s’est réjoui de la  mobilisation des uns et des autres pour la réussite de cette importante activité : « La relance de la filière cacao  fait partir de filière locomotive d’exportation de la Guinée. Et qui aujourd’hui, fait partir de l’initiative présidentielle comme d’autres produits  (café et l’anacarde). L’occasion qui nous réunit ici est la présentation et la validation de l’étude sur la compétitivité de la filière cacao en Guinée.  Il me plaît donc de noter que la portée de cette rencontre est très importante. Car il s’agit de valider un document qui va servir de repère afin de relever les multiples défis et contraintes auxquels font face les acteurs de cette filière qui  était laissée pour compte. La  relancer peut aider à améliorer substantiellement les revenus des acteurs intervenants sur les différents maillons de la chaine de valeur et contribuer à renforcer les  caisses  de l’Etat en devises et conforter la balance commerciale de la Guinée grâce à  une exportation réussite.
C’est pourquoi, le ministère du commerce attache une importance particulière à la présente rencontre à  laquelle, sont invités les différentes parties prenantes dont les contributions sont hautement attendues pour améliorer le document qui vous sera présenté
», a souligné Mikala Aminata Kourouma

Conakry, Fallo Fandou pour lolaplus.org